Posted on

by

in

Problème d’éducation au sein de l’Education Nationale

La plupart des professeurs manquent beaucoup trop de cours sur l’autorité
T’as celui à qui on a dit que la première semaine il devait faire régner la terreur
Quitte à arbitrairement punir et démolir innocents et malfaiteurs
Parce que sinon il ne se ferait pas respecter et que c’est le meilleur moyen pour les mater

T’as celui qui du début à la fin abuse sans vergogne de son autorité
Qui étale sans restriction toutes ses pensées
Les personnes qui lui plaisent étrangement et celles qu’il aimerait éliminer
Et qui déverse en cours tout ce qui lui passe par la tête comme s’il allait au cabinet

T’as celui où les règles et la droiture sont l’unique priorité
Aucun mot autre que les siens ne doivent s’échapper
Où tout doit être carré, à la limite les respirations devraient être synchronisées
Et avec la totale et pure obligation sous risque de la peine capitale qu’à sa matière on doit y être totalement dévoué

T’as celui où son manque d’autorité est directement palpable dans l’air
Et il a beau se mettre en colère, punir ou avoir des grands airs
On sent tous que ce n’est qu’un masque tellement mal mis qu’il semble à l’envers
Et qu’aucune technique ne peut fonctionner car au fond pas du tout lui-même se considère

T’as le fou par à-coup, tout va bien avec la plupart la plupart du temps
Et d’un coup il y a une sévérité beaucoup plus haute que ceux qui ont l’habitude d’en abuser
Sans rien comprendre tu te fais allumer
Mais vu son état personne ne se risque à lui dire qu’il est en train de débloquer ou compenser

T’as celui qui a régulièrement besoin d’humilier
Où chaque mot doit être pesé et les notes pas trop basses
Car sinon c’est un coup à ce qu’il nous oblige à boire la tasse
Mais même si tu te protèges il y a toujours le « tiens, si publiquement je t’interrogeais »

T’as celui où la crainte et la peur semble être son met préféré
La douleur et la violence étant bien secondaires
C’est vraiment la peur régnante qui semble le vitaliser
Où la violence n’est qu’une obligation à l’obtention de cette atmosphère

T’as le sadique, crainte, peur, douleur qu’importe tant qu’il est dans sa position préférée
Où habilement il sait qu’il peut quotidiennement abuser
Et que si jamais un élève ose se lever
Il le punira et l’enverra au directeur qui avec ses professeurs est bien soudé

T’as l’irresponsable, celui qui fait des contrôles complètement à côté de la leçon étudiée
Qui n’accorde aucun intérêt à ce que les élèves peuvent en retirer
Il fait son truc, il est bien payé et le minimum il souhaite travailler
Son autorité il s’en sert pour se dégager du minimum de ses responsabilités

T’as celui qui considère l’ignorance comme quelque chose de figé
Il t’insulterait presque que tu ne saches pas ce qu’il va t’enseigner
Et ô malheur si on se met à le questionner
Tout est clair je ne vais pas ré-expliquer et si ça continue le tableau je vais l’effacer

T’as celui où les injustices qu’il considère avoir subi il ne va pas les apprécier
Une information erronée qu’il a enseignée ou son autorité rembarrée
Et alors il va s’accrocher à la bouée de l’autorité conférée
Pour écraser celui qui l’a un peu bousculé

T’as celui où l’autorité semble être le seul truc le faisant exister
Ce n’est qu’en prenant des décisions arbitraires qu’il devient animé
Sinon il reviendrait un morne pantin désarticulé
Mais du coup pour tout et rien et dans l’abus il va imposer

T’as celui qui est un peu pommé, on se demande ce qu’il fait
On se demande si on partage avec lui la même réalité
Mais c’est toujours mieux que celui qui nous impose à comme lui penser
Même sur des trucs de vie n’ayant rien à voir avec la matière étudiée

Mais bon il y aussi celui qui est à fond investi
Qui a le sens du devoir à ce qu’on le comprenne et qu’on puisse progresser
Qui est ouvert à l’échange en dehors du cadre délimité
Et lorsqu’on émet une question sincère pour comprendre il en est ravi

Il y a celui qui a la joie d’enseigner sa matière
Il est assez rare mais c’est une tout autre atmosphère
Il y a quelque chose qui fait qu’il est plus fluide de respirer et penser
Pour peu qu’on soit prêt à s’ouvrir à ce qu’il a à nous proposer

Le pire c’est que les incompétents n’ont pas le droit d’être dit incompétent
Qu’un professeur nul à chier ne sera jamais destitué et continuera de sévir pendant longtemps
Qu’on peut se taper le même sans pouvoir choisir pendant des années
Et que l’élève est souvent considéré comme une bête sans intelligence à éduquer.

Voilà, dans le domaine scolaire c’est à peu près tout ce que j’ai pu expérimenter.

Problème d’éducation à l’éducation nationale, 16/06/22

2 réponses à “Problème d’éducation au sein de l’Education Nationale”

  1. Avatar de CHAUVIN
    CHAUVIN

    Bravo encore une fois Loïc !
    On pourrait dire que tous ces enseignants dont tu parles sont un échantillon de notre très pâle société !
    J’en ai reconnu quelques uns !
    Belle journée
    Bises

    1. Avatar de Loïc Yvinec
      Loïc Yvinec

      Merci Brigitte !
      Oui avec les années d’école, de nombreux profils (et pathologies) on a pu rencontrer!
      Bonne journée à toi aussi
      Loïc

Répondre à CHAUVIN Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *