Posted on

by

in

Abuser l’abuseur

Abuser mon abuseur ne me rendra pas l’innocence qu’il m’a prise
Au contraire je ne ferai que rejoindre son propre camp, celui des jouisseurs d’avoir sur l’autre des prises
En agissant ainsi je ne ferais que sceller la plaie de l’abus
Et dire tu as fait couler le rouge sur ma peau à tel point que je ne la vois plus

Et plutôt que de m’éponger je vais toi ou un autre attaquer
Après tout si on en tous couvert de rouge il y a égalité
En somme c’est dire bravo tu as réussi à me dénaturer
Je suis devenu de moi-même étranger.

Abuser l’abuseur, 16/06/22

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.