Posted on

by

in

Fuir vers le plaisir [Addictions]

On est jeune, fragile, peu résilient
Et s’abat le système sur l’enfant
Une enclume menaçant de faire perdre toutes nos plumes
On ne peut pas s’y arracher au jour et à la lune.

Une pression bien trop pesante
Pour l’être léger que l’on est
Mais si on reste immobile à la regarder
Notre vitalité ne serait plus vivante

Nécessaire la réaction de survie
La plus puissante étant la distraction
Ceci me fait oublier la présence du pilori
Pour contrer la folie, la recherche de plaisir à foison

Recherche hallucinée mais ce n’est pas grave
Il faut quelque chose sur lequel m’accrocher et fantasmer
Voilà quelque chose afin d’occuper mes pensées
Pendant quelques instants je disparais et l’enclume est hors de portée.

Mais le retour est douloureux
J’ai décompensé mais suis un peu épuisé
Cette solution devient de plus en plus lourde
Et je me retrouve de plus en plus forcé à la réaliser.

Ma solution d’envol se transforme en une deuxième enclume
J’ai pu résister dans la durée mais me retrouve bien écrasé
Cette temporisation a été nécessaire
Peut-être que mon rapport de force à l’enclume initiale a changée

Peut-être que maintenant je peux la rechercher et m’en libérer
Et plus on se dégage de celle-ci
Et plus facilement les autres pourront se retirer
Les dominos vont tomber

Voilà le rôle des distractions, la temporisation jusqu’à pouvoir se libérer
Même si elles ont la fâcheuse tendance à se transformer en addiction
Et qu’il soit alors aussi nécessaire de s’en délivrer
Et à nous faire totalement occulter l’enclume originelle.

Tellement entrainé par l’inertie
On ne sait plus ce qu’est l’odeur d’une fleur
Des plaisirs, seul est resté le plaisir de fuite
Préférable il est de revenir à qui l’on est.

Addictions / Fuir vers le plaisir, 16/11/21

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.