Posted on

by

in

Cerveau face au nouveau

Ah tu me fais chier
Tu me donnes des problèmes à quoi je ne suis pas préparé
Tu vas voir moi je vais t’en donner
Tout ce que tu fais c’est à chier, ça va, t’arrives à gérer ?

Nan mais t’as des problèmes à gérer tu devrais être content
Pourquoi en retour ce coup poignardant ?
En fait je ne veux pas admettre que ces données j’ai du mal à les gérer
Que pour y répondre je peux mettre beaucoup de temps

Du coup je détourne le problème en t’en créant des artificiels urgents
Ainsi tu ne me vois pas et je gagne du temps
Nan mais je n’attends pas que tes plans soient parfaits
Ou que tout du premier coup soit brillamment géré

Je veux juste qu’on se donne au maximum les moyens d’y arriver
Tant qu’on y avance je n’ai pas de problème qu’on n’y ait pas encore accès
L’important c’est qu’intelligemment on décide de s’y consacrer
Le temps que ça mettra on ne peut pas trop gérer

Et puis normal que le nouveau soit un challenge bien plus gros
Pour le coup on ne peut pas aux autres se comparer
Parce qu’à ça ils ont peut être été habitué
On n’a pas tous le même départ ou le même lot

Ne te mets donc pas autant la pression mon gros
Les faux départs sont autorisés
Les essais en échec ou succès sont appréciés
L’important est d’ensemble y collaborer.

Cerveau face au nouveau 8/05/22

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.