Posted on

by

in

Marcher à crever sa vie

Marche ou crève
Tout travail doit être fait peu importe les obstacles
L’objectif est immuable tout comme la réalité
Tout droit j’irai qu’importe ce que je rencontrerai

Je suis un bulldozer pour toute activité
Quand bien même une pause m’aurait permis de récupérer
Non non je continuerai jusqu’à que mon corps entier se mette à me lâcher
Tout droit, je suis déterminé qu’importe les difficultés

D’ailleurs les difficultés je ne les remarque même pas
J’ai mon objectif en tête le reste ne m’intéresse pas
J’avais prévu de traverser le fleuve à la nage je le ferai
Quand bien même un pont s’est révélé présent juste à côté

Mon corps je ne le sens même plus
La fatigue, les blessures me passent au-dessus
Je fonce, de mon corps je suis déconnecté
Et en même temps je suis en train de l’abuser

J’exploite ses capacités de survie pour vivre ma vie
Sa résilience j’en abuse pour mes objectifs de vie
Je considère que le pousser à bout est bon pour nous
Mes objectifs et moi sont roi avec je vaincrai tout

Je considère mon corps comme un vulgaire outil
Mes objectifs étant plus forts que ma santé
Allez allez, toujours plus fort et déterminé
Mais, tu es au courant que la guerre est finie ?

Qu’un objectif militaire n’est pas pareil qu’un objectif de vie ?
Faire tous les sacrifices quand est en danger ta vie d’accord
Mais faire pareil quotidiennement pour travailler, nettoyer, vivre ou s’organiser c’est contribuer à sa propre mort
C’est sûr on accomplit, mais on passe à côté de sa santé et de sa vie

Être extrêmement efficace pour un objectif menaçant sa vie d’accord
Mais faire pareil pour sa vie c’est l’expulser dehors
Vivre c’est aussi prendre le temps, respecter ses besoins de pauses et être aimant
Accepter que des objectifs puissent être retardés de temps en temps

Enfin accueillir la réalité telle qu’elle est et non comme on la voudrait
Accepter que certains détours nous soient nécessaires
Accepter que demain peut être différent de ce qu’on pensait hier
Accepter que notre vie on l’accueille telle qu’elle est.

Marcher à crever sa vie, 16/08/22

Une réponse à “Marcher à crever sa vie”

  1. Avatar de CHAUVIN
    CHAUVIN

    Jusqu’à ce que mon corps

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.