Posted on

by

in

Marcher dessus [Prise de pouvoir sur l’autre]

 

Tu fais quoi ? Ah mais tu ne fais rien
J’ai pris pouvoir sur toi l’air de rien
Je décide ce qui a de la valeur d’un coup de main
J’impose ce qui est bien ou vilain

Tu aimes faire cette activité ?
Mais c’est pure vanité
En disant que tu ne fais rien
J’élève mes actions au rang de saint.
 
Je te rapetisse et j’apparais plus grand
Mon chemin m’apparait plus réjouissant
Tout en feignant m’intéresser à ta vie
Alors que je cherche à te rendre pilotis
 
Je te maintiens sous l’eau
Je vois l’horizon bien plus haut
Ca me permet de boucher les trous d’eau
De ce qui sinon serait un pauvre radeau.
 
Bon c’est bien beau
Mais pourquoi je me laisse couler ?
Mon oxygène se fait vider
Pour maintenir ce branlant bateau.
 
Sûrement qu’on t’y a habitué
Mais que tu n’étais encore qu’un petit matelot
Et tant bien que mal tu portais ce fardeau
Ton barda initial avait été sabordé
 
Mais maintenant on n’est plus dépendant
Je n’ai plus à supporter ce poids d’antan
Dehors les pirates et brigands !
Je ne vous laisserai plus me voler impunément.
 
Je vous ne laisserai plus me couler
Tant pis si nous n’arrivez plus à flotter
C’était artificiel
Et moi, j’aime pouvoir voir le ciel.
Marcher dessus, 07/01/22

Une réponse à “Marcher dessus [Prise de pouvoir sur l’autre]”

  1. Avatar de Brigitte
    Brigitte

    tellement juste ! Bravo Loïc !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.