Posted on

by

in

Homme masqué parmi les siens

Pour être un homme il faut dire que l’on est violent même si on ne l’est pas
Ah j’ai fait ça par amour et compassion ?
Bah je vais dire que je l’ai fait chialer et que j’ai géré la relation
Même si ses pleurs je les respectais et profondément j’étais là

Tout ce que je fais, bien que j’aie de bonnes intentions
Je vais le raconter avec un langage violent et modifié
Il faut savoir choquer son public
C’est comme ça qu’on tient la trique

Regardez comme je suis fort, puissant et dominant
Même si ce qu’il s’est passé j’étais compatissant et compétent
Cette identité je dois me la créer forcément
C’est par là que je peux être fier de mes accomplissements

Donc ta fierté ne serait vraiment envisageable qu’avec de la violence ?
Nan c’est pas ça tu comprends pas.
Ce que je fais n’est pas vraiment violent
Mais dans mon vocabulaire raconté je vais sortir les crocs bien devant

C’est nécessaire, c’est appris et maitrisé
Je fais quelque chose de bien, ayant rendu l’autre apaisé
Et puis quand je vais le raconter je vais faire en sorte que ça va choquer
Que je l’ai fait et qu’avec puissance et insensibilité j’ai tout maitrisé

Donc tu joues la comédie c’est ça ?
Oui mais chuttt ne le dis pas
Tu vas nous mettre en danger à ainsi nous dévoiler
Tu es fou, c’est notre propre survie que tu es en train de menacer

Euh je ne te comprends pas. A ton avis les hommes comme moi on en fait quoi ?
Ah oui c’est pire que la peur de ne pas être intégré
C’est carrément celle de se faire lapider
Je comprends donc la violence de ton vocabulaire utilisé

Tout ce que j’ai fait de bon pour les femmes ou la sensibilité
J’ai l’automatisme d’y rajouter dans mes mots de la violence cru et décharnée
Oui elle a pleuré mais c’est parce que j’étais un connard et pas quelqu’un d’attentionné
Oui on m’a remercié mais c’est par soumission et non par sincérité

Tout ce qui m’est donné ou qui m’est arrivé que je sens qui peut déranger je vais un peu le transformer
C’est pas très dur, suffit de rajouter par-ci par-là des vulgarités
Et puis dans l’attitude raconter uniquement des faits sans être touché et avec le torse bombé
Quand je raconte c’est comme si je me dissociais et que prenais place le connard macho de sécurité

Ah oui c’est bien ça, le connard macho de sécurité
Parce que des hommes je m’en sens toujours un peu menacé
Même si ça semble aller, règne la possibilité que certains mots lâchés on doive après les assumer
Et c’est une situation à laquelle je ne veux pas me risquer d’où ce masque dès que ça pourrai déranger

Mais, il y a des gens qui pourraient te prendre au pied de la lettre tu le sais ?
Mais non je suis convaincu que ceux comme moi sont très bien capables de déchiffrer
Mais tu sais ton langage codé pas sûr que tout le monde sache l’interpréter
Mais c’est facile, j’ai de la sensibilité, des sentiments, c’est évident que c’est joué

Et puis si mon langage a un peu trop choqué, je vais tout de suite à ces personnes réexpliquer
Comme ça les connards machos sont satisfaits et ceux ayant la sensibilité auront compris que c’était codé
Et puis c’est marrant de choquer et d’ainsi tricher, voir ces personnes choqués de ce qui n’est même pas moi
Je me considère spectateur du spectacle moi !
Oui tu rigoles à voir les autres et une image factice de toi en train de parler et argumenter
Mais est-ce que tu crois que ça a ainsi toujours été ?
Est-ce que te divertir ne serait pas une manière d’oublier ce à quoi tu as renoncé ?
Oh là non non je n’ai rien perdu je le fais de ma pleine volonté !

Et cette confiance impossible envers les hommes tu ne l’as pas remarquée ?
Ah oui c’est ça, s’il y a des hommes je suis incapable de vraiment me dévoiler
Fin c’est plus que ce masque sera forcément de temps en temps rajouté
Histoire qu’ils soient vraiment sûr que je suis de leur côté

D’accord, tu gagnes une certaine sécurité mais vois-tu ce que tu perds ?
Que ceux te ressemblant risques de te prendre pour un dégénéré
Que des proches ne peuvent jamais vraiment te rencontrer et que toi-même tu finis par t’isoler
Eh ! Oh ! Pour la survie il y a rarement de prix trop fort à payer

Ce masque c’est ma sécurité et je n’ai pas vraiment l’impression que les mentalités du monde aient vraiment changées
Le monde n’a peut-être pas trop changé mais toi tu as changé et la qualité de tes proches s’est améliorée
Je ne te dis pas que tu ne te retrouveras plus jamais dans une situation où tu auras à le porter
Mais je te dis que bon nombres de situations tu continues alors que tu es suffisamment fort pour ne plus être menacé !

Ouais il y a encore un choix à faire derrière :
Est-ce que je prends le risque d’être pleinement moi-même quitte à pouvoir être menacé ?
On pourrait aussi le retourner par : Est-ce que je continue à me sacrifier pour ce qui est maintenant des petites bricoles que je pourrai outrepasser ?
Ah, c’est sûr que vu comme ça c’est nécessaire d’arrêter de se clouer à une civière pour des vipères ne supportant pas les grands airs

J’ai dû me cacher oui mais il est temps maintenant de m’élever,
D’arrêter de déverser sur moi des immondices pour me cacher et m’intégrer
D’assumer qui je suis et être fier de l’exprimer
Et remercier ce masque et lui dire : Tu as été parfait tu le sais, presque jamais je n’ai été démasqué, mais maintenant je me dois de te retirer car au grand jour je souhaite rayonner.

Si tu as été là c’est pour qu’un jour il me soit possible de goûter au soleil
Je suis maintenant suffisamment fort pour m’ouvrir et me protéger
Oui aussi qu’est-ce qu’on s’est marré à faire la tourner la tête des lui et des elles
Mais il est maintenant temps de véritablement me montrer et m’assumer.

Homme masqué parmi les siens, 12/08/22

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.