Posted on

by

in

Peur des remontées

J’ai sorti quelque chose de douloureux en moi
Un truc qui provoquait le mal en moi
Et une fois sorti ça y est c’est fini !
Hors de ma vue truc pas poli !

J’ai peur de ce que j’ai écrit ou dit
Oh non tu me terrifies
Et tu es sorti de moi tu dis ?
Ahhh tu me glaces le sang que fais-tu ici ?

Je suis sorti de l’inconscient à la réalité
Et j’aimerai passer de la réalité au conscient
Ouhhh j’en frisonne de mort tu vas me tuer
Laisse-moi être de toi indépendant

Mais tu ne vas pas me laisser ainsi entre deux parts de toi ?
Allez, il ne te reste plus qu’un pas laisse-moi venir à toi
Ah désolé mais je te voix dangereux et à éviter
Tu veux me montrer ce que j’ai redouté et souhaité oublier

Sûrement c’est pour le meilleur je te crois bien
Mais j’ai le corps tendu et les yeux détournés
Tu ne veux pas me dire quelques mots de douceur ?
Allez s’il te plait

Ce que je vais te dire, sera difficile voire pire
Sûrement tu en trembleras et frémiras
Mais une fois fait la réalité s’améliorera
Car si je suis dans le conscient, de la réalité piquante je me retire

Et puis j’ai beau dire des mots difficiles
C’est principalement du passé
La mort je ne vais pas maintenant te l’amener
Je vais surtout en parler pour te libérer et ouvrir tes cils

Tu vois j’ai beau traiter de la mort
Tout cela est dans un élan d’amour
Regarde par-dessus la cape noire qui m’entoure
Et tu verras que je souhaite amener ce qui vit de plus fort

Invite à ton rythme le courage que tu as
Débouche tes oreilles, ouvre tes yeux
Petit à petit si c’est trop douloureux
Et tu verras tu seras plus heureux d’avoir vu et dépassé cela.

Peur des remontées, 28/02/22

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.