Posted on

by

in

Porte en soi II

Alors, cette porte, prêt à l’ouvrir ?
Il va bien falloir car autour de moi tout se raréfie
Je ne sais pas si cette porte dégage une certaine énergie
Ou si on fait le ménage pour que j’ai bien le temps pour l’ouvrir

En tout cas de plus en plus ça se rétrécit
Ce passage il va falloir qu’il soit franchi
Alors qu’y a-t-il de l’autre côté de la porte ?
Il y a un miroir, je me vois enfant et meurtri

Enfin c’est plus que meurtri, on pourrait dire zombie
Il est calme, imite mes mouvements
Il attend.
Que veux-tu ? Je n’entends pas ce que tu dis

Sa bouche est de l’intérieur figée
Il ne sait rien dire mais te regarde attentivement
Je fais quoi ? Il est squelettique, tuméfié et ne sait pas parler
Ah et ses yeux qui continuent de me transpercer !

Tu ne comprends pas ? Tu ne sais pas ce qu’il lui est arrivé ?
Tu ne sais pas comment ici il s’est retrouvé ?
Tu ne sais pas qui a décidé de le laisser et l’oublier ?
Ah ça serait comment enfant j’étais intérieurement?

Euh c’est l’horreur, c’est pas possible d’être avec un corps comme ça encore vivant
Nan mais c’est un film, un truc délirant !
En attendant ses yeux continuent à te suivre et te regarder
Va bien falloir accepter la réalité

Et si c’était imaginé ?
Mais tu me fais chier ! Évidemment que l’intérieur doit par être l’extérieur imagé !
Tu t’en occupes ou tu verras bien ce qui va t’arriver
Continues ainsi et la réalité s’approchera de plus en plus de qui est imagé

C’est pas toi qui disais que dans ta vi ça se désertifiait ?
Alors tu n’y verrais pas une certaine ressemblance avec ce qui vient de se montrer ?
C’est l’état de guerre et va falloir S’affirmer
Le laisses-tu encore sur le champ de bataille à souffrir pour l’éternité ?

Et ne penses même pas à l’achever car là ça serait un désert de feu que tu rencontrerais
C’est le déni que j’ai ainsi pu être qui me rend désensibilisé
Ça devrait me toucher, je sens que ça me fait vaciller mais il y a un interdit
Ah oui ? Oui, du genre désolé c’est toi ou ma survie

Bon on sait maintenant comment il s’est retrouvé là enfermé
Et on peut se douter que c’était très dangereux si les deux ont failli y laisser leur vie
Et que face à l’horreur des conditions de vie et du choix à faire ne devait pas être loin la folie
Et on comprend très bien pourquoi cette porte on préférait l’oublier

Et oui on ne revient pas volontiers sur les lieux du massacre et là où on a dû un bout de soi abandonner
D’accord c’est triste mais sais-tu pourquoi c’est toi qui n’a pas été sacrifié ?
Euh parce que j’avais les moyens à portée ?
Parce que c’est toi seul qui avait la possibilité d’après la guerre terminée aller le rechercher !

Mais je suis légitime ? Est-ce que ça a encore une utilité ?
Pourrais-tu cesser de tergiverser et y aller ?
Ouais tu dis la guerre terminée mais je sens encore des mines qui pourraient se déclencher
Donc quoi ? Tu te refuses à y aller ?

Ben non quand même pas, ça serait vraiment horrible ça
Mais juste y aller doucement car si je tombe personne ne pourra plus aller le rechercher
Oui très bien. Tu sais il peut difficilement parler mais il peut t’écouter
Tu pourrais lui dire à quoi tu souhaites t’engager ?

Toi petit gamin qui a été catapulté dans un champ de fantassins
A qui pour survivre j’ai dû lâcher la main
Sache que si je l’ai fait c’est que je n’avais vraiment pas d’autres moyens
Et que je m’engage à chaque jour me rapprocher un peu plus de toi car j’ai terriblement envie de t’apporter des soins.

Porte en soi II, 10/08/22

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.