Posted on

by

in

Ré-apprendre à se protéger

Avoir eu quelqu’un essayé de pénétrer son cœur
Pas pour y déposer des fleurs
Mais bien pour l’ouvrir de force et récolter
Que c’est douloureux j’en pleure et suis bousculé

De partout des assauts répétés
Tous les moyens d’entrer ont été explorés
Par l’ego en essayant de flatter
Par le mental en essayant de l’embrouiller

Par le cœur même en questionnant sa sensibilité
Par la sexualité en séduisant
Par l’innocence en mentant
Par la fatigue en étant plusieurs à essayer et dans la durée

De tous côtés la forteresse a été éprouvée
Et elle a bien failli céder
Comme un érable on a failli me saigner
On était prêt à récolter le maximum qui se serait écoulé

Le rapace aux yeux doux a été invité
Et il a bien failli m’évider
Je suis tout éprouvé
Je pense même que certains murs ont été éboulés

Il y a des pierres à reconsolider
Si l’assaillant a pu au si proche nous attaquer
C’est qu’il y a bien des défenses qui sont à renforcer
Oui mais les entrées par lesquelles ils sont passées je ne peux les condamner !

Car en les fermant c’est tout échange qui serait également fermé
Et ces flux sont vitaux je ne veux m’en séparer
Alors il convient de mieux trier les personnes reçues
Tu sais bien que la plupart des cités sont prises de l’intérieur sans que ça soit vu

Un garde passé de l’autre côté
Un marchand qui était déguisé
Un seul de ce genre dans l’enceinte et c’est tout entier l’empire qui est menacé
Plus que de pierres, ce qu’il te manque c’est l’acuité

L’acuité je l’avais à peu près
Les alarmes étaient en grand nombre données
Mais pourtant c’est comme si l’intérieur des cloches avaient été calfeutré
Ça bougeait, je voyais mais pourtant n’entendais

Pourquoi donc tu ne pouvais les entendre ?
Je ne voulais pas les décevoir
A une certaine beauté en eux je voulais croire
Ne pouvais-tu les soupçonner sans pour autant les pendre ?

Prendre des mesures de restriction et de contention
Sans pour autant aller à la totale condamnation ?
Mais je veux tellement croire du fond du cœur qu’on ne souhaite jamais m’abuser
Pourquoi donc croire cette étrange vérité ?

Étrange ? Non mais je vais t’en donner des étranges vérités !
Qu’on puisse désirer m’abuser ça s’en est !
Mais ce n’est pas parce que tu as un grand cœur qu’on ne va te l’attaquer !
Je veux le croire car sinon un si grand ça serait trop de responsabilité

Ah d’accord le trésor de la cité est si grand
Que tu préfères partir du principe que personne ne s’attaquerait à si rayonnant
Et bien désolé mais je ne suis pas sûr que ça marche comme ça mon grand
Au contraire plus il est vu sûrement plus de danger sont encourus pour pénétrer au dedans

Protéger tout ça me semble une trop grande responsabilité
Je préfère partir du principe qu’il est si gros qu’on n’oserait l’attaquer
Qu’à grand cœur ils imaginent grande forteresse
Que personne ne s’y risquerait par peur de se faire botter les fesses

Mais par plusieurs fois la réalité t’a prouvé le contraire
De nombreuses fois l’ambiance était devenue très austère
Pourquoi tu ne te réveilles pas et calfeutres les cloches en train de sonner ?
A vouloir croire en une certaine beauté tu ne fais que te saboter

A quoi ça sert d’aspirer à une beauté si on ne fait rien pour la préserver ?
Ce n’est pas en laissant n’importe qui entrer qu’on contribuera à la société
Oui barbares ! Entrez ! Je crois en vous et à une certaine bonté !
A vouloir une beauté aveugle il ne te restera plus que tes yeux pour pleurer.

Oui j’entends mais pourtant je ne peux pas faire autrement je suis bloqué
Ahh je crois avoir trouvé cela semble bien ancien
Du genre ah oui mes parents sont des gens bien et pas des fantassins
Ah non non s’ils rentrent c’est qu’ils me veulent du bien vu que je suis forcément aimé

Non non tout va bien ce sont des gens très bien
La barbarie ? Ça n’existe pas mon ami. Que nenni
Cloches ? Que faites-vous à sonner ?
Non mais on ne s’entend même plus parler

Vous devez déconner je vais devoir vous calfeutrer
De toute façon je ne vois pas pourquoi vous sonneriez
Les portes sont grandes enfoncées et de toute part la cité est occupée
Les gens qui sont à l’intérieur sont forcément bien intentionnés

D’ailleurs je ne vois même plus la différence avec des habitants de ma cité
Oui oui barbares et habitants sont tous deux d’une grande beauté
Non non il n’y a pas à paniquer, simplement à s’habituer
Et s’il y a des problèmes c’est sûrement les habitants qui les voient injustement mal intentionnés

Mais non ils ne volent pas, ils prennent juste ce dont ils ont besoin
Mais ils ne violent pas les maisons ils font juste leurs besoins
Vous ne voyez pas que ce sont des habitants qui eux aussi peuvent aimer ?
Et puis quand ils partent on s’aperçoit que tout s’est écroulé

Mais non non un lien ne peut et ne doit être fait
Car ce n’est pas moi qui détiens la totale autorité
Et en territoire occupé il vaut mieux être silencieux
Et préférer voir les tortures comme de simples jeux

Oui oui on préfère ça à une cité affamée ou entièrement décimée
D’accord que les cloches soient calfeutrées voir démontées
Mais le joug de l’occupant est maintenant terminé
Nos cloches et nos yeux renforcés

Mais il y a un lien qui n’a toujours pas été fait et qui mérite d’être actualisé
Oui on peut essayer de m’abuser et certains ne vont certainement pas se gêner
Les portes peuvent maintenant être défendues
Les cloches peuvent être sonnées sans que tout ne soit perdu

Et on peut désormais entendre les cloches sans que tous les gardes ne se suicident des remparts
Oui c’est dur ce que je viens de dire mais s’il te plait ne te barre
C’est pour ça que toutes les cloches étaient bouchées
Car sinon face à la si grande menace tout espoir de survie aurait été balayé

Alors on a préféré ne pas entendre et faire comme si de rien n’était
Et espérer qu’en paraissant inoffensif et désarmé on serait épargné
Et que ne pas ressentir de peur ou de danger faciliterait d’être intégré
Face à une totale écrasante armée la meilleure issue semble être de collaborer

D’accord je te comprends
Les premières années d’une citée sont celles où elle peut le plus facilement se faire piétiner
Mais regarde-toi tu es maintenant bien grand
Et pourtant par des plus petits tu te laisses presque violer

Ne penses-tu pas qu’il serait bon de déployer une force aussi grande que celle qu’il y a à protéger ?
Ta force de cœur elle est très grande tu le sais
Ton acuité elle est très perspicace tu le sais
Ta force des gardes elle a été endormie mais elle est pourtant rugissante tu le sais

Tu y es peu habitué sauf cas d’extrême danger mais elle bien là tu le sais
Elle attend juste qu’elle ait l’autorisation à ce qu’elle puisse écouter
Pour ça il suffit de déboucher les cloches et les oreilles
Mais il faut que tu leur en donnes l’ordre, ils obéissent sans pareille !

Je demande à ce que les cloches soient dé-calfeutrées
Je demande à ce que redevienne vivante la tour de guet
Je demande à ce que les gardes soient frais, éveillés et non sourds muets
Je demande à ce que l’ordre et la sécurité au sein de la cité soient respectés

Je demande à ceux qui éveillant des soupçons soient fortement surveillés
Et au premier pas d’abus les éloigner un peu plus de nos rues
Jusqu’à carrément les exclure s’ils menacent la sécurité de la cité
Je demande à ne pas avoir peur de les expédier manu militari s’ils m’ont gravement déçu

Je demande à ne pas perdre de vue qu’il peut y avoir de la beauté dans un étranger
Mais je demande à ce que cette croyance ne puisse aveuglément mettre en danger la totalité de la cité
Car si l’intérieur beauté est détruite seront perdus les yeux pour admirer
Et pour le coup aucun habitant ou étranger ne pourront plus être hébergé

Car aura disparu la cité en son intégralité et je demande à écouter les cloches
A rester conscient des risques de fausses alertes et faire attention à ne pas injustement condamner
Mais je demande à s’il y a du bruit au moins progressivement se protéger.
Voilà, je demande à être éveillé et pouvoir écouter ce que me dise tous les sons battant en moi à mon plus proche.

Réapprendre à se protéger, 05/07/22

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.