Posted on

by

in

Petits poèmes d’espoir

Dans un œil j’ai vu la mort, et pourtant de mes deux lèvres je souris.

—————————————————————————————–

Tant que je n’ai pas vu, senti et touché toutes les espèces de fleurs différentes du monde, pourrais-je penser que la vie ne peux plus rien m’offrir ?

———————————————————————————————-

Aussi et éprouvant que puisse paraître un hiver, le printemps toujours se lève.

———————————————————————————————-

Le vent souffle, les pétales tombent et pourtant les fleurs poussent.


Quand un terroriste intérieur s’est emparé de notre cœur et qu’il menace de faire exploser toute lueur
Il convient de regarder ce qu’il nous est encore possible d’aimer
Et de toute sa capacité s’y concentrer

A ce stade-là seul un changement venant de l’intérieur peut nous sauver
Et quoi de mieux que l’amour pour réchauffer ?
Pour faire fondre toutes ces couches de rancœur
Et alors redévoiler à soi sa propre douceur

Sauver du danger, 11/06/22


Comment continuer quand le climat est aride ?

L’araignée voit sa toile chaque jour mise à mal voir détruite que ce soit par ses proies ou par le vent, la pluie ou les animaux. Pourtant, chaque jour l’araignée recommence à tisser, mais pas forcément au même endroit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.