Posted on

by

in

Transmutation de croyance – paradis et enfer

4 poèmes liés sur le thème paradis/enfer

Empathie me jouant des tours – Transmutation

Ahalala l’empathie ça rapporte gros
Mais ça peut également sur d’autres plans coûter gros
Avant de prendre une décision avec mon prochain je me connecte à lui
Et en général ça fait que je suis attentionné, bienveillant, gentil

Tout se passe plutôt bien si c’est à peu près ordonné en lui
Mais s’il croit que me faire du mal me fera du bien
Alors là je me transforme en un horrible pantin
Car pour un partenariat je regarde s’il pense que je bénéficierai de la partie

Mais si tout est inversé en lui alors à m’abuser je dis oui
Et avec le sourire en plus car je crois à un échange équitable
Alors qu’il me vend un château qui n’est en fait qu’une étable
Comment faire ? Car je ne peux pas non plus renoncer à mon empathie

Ça dépend d’auprès de qui tu l’utilises
On en revient à la croyance que tous me veulent uniformément du bien
Alors que c’est évident que certains veulent me manger la main
Malgré toi il y a encore des personnes qui t’utilises

Mais pour arrêter ça faut toucher à une croyance profonde
« Oui un humain de base souhaite le bon pour les siens »
« Non non l’humain n’est pas par nature malsain »
Et bien non. Cette croyance est révolue.

Oui oui derrière on accrochait « olala s’il est par nature mauvais alors il y a grand désespoir de continuer »
« S’il est l’enfer alors autant tous se suicider »
Mais non tout va bien. Il s’agit juste de faire coexister la dualité.

L’humain est potentiellement bon et mauvais
A l’enfer et au paradis il a un continu potentiel d’accès
Et c’est en fonction de chacun et de leur histoire qu’ils vont vers l’un se diriger
Tu vois, il n’y a pas à avoir peur d’à cette croyance renoncer

Crois-tu réellement que pourrait naître un humain n’ayant jamais ressenti de jalousie, de mépris, d’avarice ou traîtrise ?
Et aucun n’ayant jamais pu à un seul moment perdre sur ces énergies son emprise ?
Tu vois bien que ça ne tient pas la route l’humain né définitivement bien
Il a accès au mal et au bien et mieux vaut le savoir que faire le crédule samaritain

C’est sûr c’est un peu moins fleuri et parfumé
Mais au moins on ne sera plus aveugle à ce qu’on nous mettra sous les pieds
A quoi ça sert de croire que c’est délicat et raffiné
Si ce qu’on nous a donné c’est marron et colle aux pieds ?

On peut dire que ça fait nihiliste ou un peu “dur”
Mais quand je cours je préfère voir si en face il y a un mur
Tant pis si reconnaître les pièges rend un peu moins optimiste
Mais ça sera sûrement moins pire que des murs dans la tête à la liste

Et puis au final c’est pas si mal
A chaque rencontre il y a du mystère
Est-ce que cette personne tendra à me faire du bien ou du mal ?
A ma rencontre, ouvrira-t-elle son paradis ou son enfer ?

C’est tout de suite plus excitant que « oui oui elle me veut du bien forcément »
Même si elle semble avoir envie de me péter les dents
Chaque personne a le potentiel de déclencher son paradis ou son enfer
Et certains sont tellement abîmé qu’ils ont même confondu desquels il s’agissait

C’est très important ça aussi !
Chaque humain a le potentiel de déclencher l’enfer et le paradis, et certains ont même oublié lequel favorise ou détruit la vie
Voilà, comme ça tu ne devrais plus te faire avoir par ton empathie
Car à priori, l’autre et moi n’avons pas la même notion du paradis.

Empathie me jouant des tours -Transmutation, 15/07/22

Paniqué – Ajustements – Rassuré

Ouais mais attends pas si vite ! Car si je ne crois plus qu’un humain est fondamentalement sain
Ca veut également dire que je ne serais plus fondamentalement sain
Et ça me fout un peu les chocottes car j’ai l’impression d’inviter le diable
Et je n’ai pas trop envie d’inviter des énergies destructrices face auxquelles je serai minable

Il ne s’agit pas d’inviter le mal en soi, mais juste de reconnaître qu’on y est attiré quelque fois
Je comprends donc pourquoi cette croyance d’avant était si tenace
Car elle avait aussi le rôle de ne pas me croire mauvais et de tout garder en place
Vu que je m’incluais dans les humains silencieusement en pensant aussi à moi

A retirer cette croyance tu fragilises la croyance que « je suis pour moi et les autres sain »
Et ça c’est du lourd auquel on ne touche pas d’un rapide coup de main
Tu ne peux pas laisser ça en plan car sinon je crains pour demain
Rassure-moi ou renforce donc ça avec un peu d’entrain

Ce n’est pas parce que tu y as accès que tu désires y aller
Oui d’un ravin je peux tomber ce n’est pas pour autant que je vais m’y précipiter
Et c’est justement en ne regardant pas avec précaution l’obscurité que je risque d’y tomber
Ces deux portes sont à respecter notamment par l’énergie inégalée qu’elles peuvent déployer

Mais ce n’est pas parce que je respecte les deux que les deux je vais autant les inviter
Je respecte la puissance et l’inconnu du ciel et du ravin
Mais ce n’est pas pour autant que dans le noir je vais y rester du soir au matin
Et puis lumière et obscurité sont d’une manière forcément liées

Donc rejeter l’une reviendrait à également de l’autre se couper
Tu vois, il s’agit d’encore une fois faire coexister la dualité
Mais ce n’est pas parce que je les reconnais que je laisse tout entrer et se manifester
C’est là que toi et l’humain intervient : Choisir ce qu’il laisse l’influencer et ce qu’il fait avec ces énergies proposées

Bien qu’elles sont puissantes et au potentiel de contrôler la réalité
Tu gardes un certain libre-arbitre dont tu as la responsabilité
Tu vois, au paradis et à l’enfer l’humain a le choix et libre-arbitre de s’y relier,
Les reconnaître, les respecter et de faire en sorte que la vie soit honorée.

Paniqué – Ajustements – Rassuré, 16/07/22

Plombé – Finitions – Rassuré

Non je ne suis pas d’accord
Tu rends mes pas plus lourd avec ce nouvel accord
Non je ne veux pas que ça soit ainsi
Je ne veux qu’un côté car l’autre me terrifie

Le truc c’est que sur leur existence n’a pas trop lieu ton avis
A quoi ça sert de connaître un danger si on ne peut rien faire pour qu’il cesse d’exister ?
Et les tornades, les ouragans, tu crois que l’Homme peut décider qu’ils disparaissent ?
Pour ça il faudrait détruire le vent et les courants ou les tenir en laisse

Même s’il essayait il ne pourrait les contrôler
A vivre il y a des dangers inhérents
Et que ça te plaise ou nan
Ben ouais mais on est tellement habitué à ce qu’un danger on puisse l’annuler

Une espèce qui nous dérange ? Hop ! Eliminée
Un problème ? Hop scientifiques et ingénieurs l’ont réglé
Que face à l’incertitude d’un danger je ne suis pas du tout rassuré
Ça s’apprend avec le temps à bien la gérer

Regarde une souris, quand est-ce qu’elle court pour sa vie ?
Quand elle est à découvert et donc pas à l’abri
Mais si elle est sous l’herbe elle est détendue mange et pousse même des petits cris
La peur est à doser en fonction de la proximité du danger

Là tout va bien, tu ne te sens pas possédé
Tu n’as pas de désirs sadiques ou meurtriers
Je trouve que c’est plutôt ok
Tout va bien tu peux être rassuré

Ah d’accord ce n’est pas parce que c’est une possibilité que je dois tout le temps être aux aguets
Ou que je dois perdre toute légèreté et m’enfoncer
Ça existe, très bien, et pour le moment tout va bien
Respire, vit, jouis, repose-toi, c’est pour ça qu’existe les moments où tout va bien.

Plombé – Finitions – Rassuré, 16/07/22

Enflammé – Conséquence – Redéfinitions

Alors comme ça l’enfer serait aussi en moi ?
Ouh mais j’en ferai bien mon repas
Euh comment ça se fait qu’il y a cette porosité en moi ?
Ben c’est simple tu es ouvert à tous, gentils comme malfrats

J’ai juste dit que tout le monde pouvait devenir l’un ou l’autre
Pas qu’à chaque invité je sois son apôtre
Ah bah va falloir trier
Car là tel que c’est tout peut rentrer

Bah alors j’accueille à bras ouvert le paradis
Et pour l’enfer si nécessaire je prends en considération ce qu’il me dit
Je ne l’écoute pas pour brûler encore plus
Mais bien comme moyen d’ascension à l’angélus

Car une braise apaisée et c’est un peu plus de ciel qui retrouve la paix
A travers la destruction on peut voir l’ancienne vie en besoin de libération
Et si on est présent, la touche et la libère elle sort de sa brûlante prison
Même si ce n’est pas ce qu’initialement elle souhaitait son cœur en sera très satisfait

A la fois l’oreille et la clé
Mais prends garde à ne pas te faire emporter et perdre ta propre clé
Car ceux voulant être libérés peuvent également te faire prisonnier
C’est pour ça que ton lien au paradis il vaut mieux ne pas l’égarer.

C’est comme ça, il est des fois nécessaire de descendre avant de pouvoir monter
Mais bon il faut quand même ne pas oublier le risque de se brûler les pieds
Et puis quand il t’attire tu ne peux pas lui dire non non laisse-moi tranquille je suis occupé
Tu es tiré et tu dois résoudre l’énigme pour t’en tirer

Et le meilleur moyen d’avoir des ressources à portée c’est de rester au paradis connecté
Oui tu me tires, mais il y a un bout de moi qui reste bien fidèle en haut
Afin de pas ne chauffer trop
Et de pouvoir avec discernement tout bien identifier

Mais oui je sais que tu aimerais bien me déloger
Que même si j’explore ça te fais plaisir que j’ai peur d’étouffer
Mais les plongées totales je préfère maintenant éviter
Un bout de moi dans chacun des deux côtés on va préférer

Ola tu m’assailles de tes horribles images et pensées
Tu t’énerves comme quoi tu ne voudrais pas de pouvoir de retiré
Mais du pouvoir j’en ai forcément sinon de nombreuses fois plutôt que continuer à avancer je serai resté ligoté
Le devoir de m’en occuper, ça oui je ne peux le refuser

Je sais très bien ce qu’il m’en coûterait de t’ignorer
Ton pouvoir là je ne vais pas y toucher
Il s’agit juste de faire des petits ajustements sur comment m’en occuper
Avec l’expérience, je préfère maintenant une corde bien plus épaisse et infaillible pour remonter

Ça ne veut pas dire que j’ai moins d’attention à t’accorder
Juste que je prends un peu plus de mesure de sécurité
Et si je les prends c’est que justement encore plus tu es respecté
Voilà, ce sont les nouvelles bases que j’aimerais poser.

Est-ce que j’ai le droit de proposer d’autres moyens d’explorer ?
Ben je sais pas pour l’océan il y a bien l’apnée, le scaphandrier, le sous-marin
L’apnée j’ai déjà beaucoup fait et ont augmenté mes capacités

Mais là où tu me demandes maintenant des fois d’aller l’apnée j’ai failli y passer
Donc je préfère prendre des mesures de sécurité
Et puis je ne sais pas si c’est vraiment toi qui me demandes de plonger
Ou si c’est le paradis qui me demande de repêcher une part de lui qui est tombé.

En tout cas, ce qui est sûr c’est que si c’est bien géré
La vie en ressort amplifiée et magnifiée
Un trésor auquel il y a quelques monstres à rencontrer
Et dont la vocation rappelle fréquemment l’aventurier.

Enflammé – Conséquence – Redéfinitions, 16/07/22

 

Texte qui m’est tombé dessus juste après l’écriture du dernier poème :

Notre devoir le plus impérieux est peut-être de ne jamais lâcher le fil de la merveille. Grâce à lui, je sortirai vivante du plus sombre des labyrinthes.
Christiane Singer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.